Expatriation au Canada: ce qu’il faut savoir avant d’organiser son déménagement au Canada

Lorsque vous songez à déménager au Canada, il y a une liste interminable des éléments à prendre en compte. Ce n’est pas par hasard qu’année après année, de plus en plus de personnes optent pour l’expatriation au Canada. Mis à part son vaste territoire, sa nature magnifique et son sirop d’érable, ce pays a encore beaucoup de choses à offrir. Ceux qui envisagent d’immigrer au Canada ont le plus souvent le regard tourné vers quelques-unes des agglomérations canadiennes qui figurent au sommet du palmarès des villes les plus développées au monde, comme Vancouver, Toronto et Calgary. Après avoir obtenu un titre de séjour permanent, vous pourrez facilement accéder à la citoyenneté canadienne.


Entrer le texte à rechercher
Entrer le texte à rechercher

NOS AVIS

Notre expertise inspire confiance




 

Planifier un déménagement au Canada avec Eurosender

Quel que soit votre pays de résidence, Eurosender peut vous aider à transporter vos meubles et effets personnels vers votre nouveau domicile. Nous avons préparé ce guide pour tous ceux qui souhaitent immigrer au Canada et ne savent pas encore comment s’y prendre. Comme c’est le cas dans tous les domaines de la vie, le succès est principalement tributaire d’une bonne préparation. Sur cette page, nous vous guiderons à travers toutes les étapes de votre expatriation au Canada. Ainsi, vous pourrez vous assurer que vous êtes prêt à tourner la page et à commencer une nouvelle aventure.

D’où que vous veniez, Eurosender peut vous aider à organiser votre déménagement au Canada. Que vous ayez juste quelques valises à expédier, une palette entière ou quelque chose de bien plus grand et plus volumineux, vous pouvez toujours compter sur Eurosender pour expédier vos articles au meilleur prix possible.

Dès que votre envoi aura été pris en charge par la société de sélectionnée, vous pourrez (pour les envois standards, le transport de fret et les envois réalisés via l’option d’une offre individuelle). Les membres de notre équipe de service à la clientèle vous assisteront à chaque étape de notre coopération. Vous pouvez nous contacter par téléphone ou par courriel.

Voici quelques informations de base sur le Canada, qui est le deuxième plus grand pays au monde.

Le Canada est connu pour le littoral le plus long au monde et pour le fait qu’une cinquième partie de tous les lacs que possède notre planète se situent sur son territoire.

Le Canada est également l’un des pays les plus froids du monde. En hiver, les températures peuvent baisser jusqu’à -30 voire -40 degrés Celsius. Cela en dit long sur les racines de l’amour national pour le hockey sur glace.

L’hymne national «Ô Canada» peut être entendu lors de nombreux événements et cérémonies officielles.

Jetons un coup d’œil à la liste des choses à savoir avant de déménager au Canada.

 

CapitaleMême si Toronto est la plus grande ville du pays avec 2,7 millions d’habitants, Ottawa qui compte moins d’un million d’habitants est la capitale du Canada.
Fuseau horaireAu Canada, il existe 7 fuseaux horaires différents, allant de UTC-3.5 à UTC-8.
DeviseDollar canadien (CAD ou encore CAN), également appelé le «huard».
PopulationLa population canadienne ne cesse de croître et constitue actuellement près de 37 millions d'habitants.
Comment appelle-t-on les habitants du pays ?Les Canadiens
Langues officiellesIl y a 2 langues officielles au Canada: l'anglais et le français.
Indicatif téléphonique international+1
Numéro d’urgence911 (le 112 vous redirigera vers ce numéro) et 311 pour les cas non-urgents
Sens de circulationÀ droite
PourboireEntre 15 % et 20 % du montant de la facture.
Fait intéressant10% des citoyens sont végétariens.

Partir vivre au Canada en 2020 : les choses à savoir avant de déménager

Si vous vous apprêtez à vous installer au Canada, vous êtes probablement au courant du fait que la population canadienne est très diversifiée. Parmi les expatriés, les Asiatiques sont le groupe ethnique le plus représenté. Plus de 30 % de la population sont francophones, dont plus de 20 pour cent utilisent le français comme langue maternelle. Il est à noter que la population francophone est principalement concentrée au Québec et au Nouveau-Brunswick. Dans le reste des provinces, le pourcentage des personnes parlant français ne dépasse pas la barre des 4 %.

Alors, que faut-il savoir si vous planifiez de partir vivre au Canada en 2020 ? Tout d’abord, la vie au Canada peut vous paraître très différente de celle que vous menez dans votre pays de résidence. Une grande diversité culturelle est l’un des très particuliers du pays. Le pays est bilingue. La majeure partie des citoyens utilisent l’anglais dans la vie quotidienne. En revanche, dans la région québécoise, le français est parlé par plus de 7,2 millions de Canadiens. En outre, un tiers de la population de la province du Nouveau-Brunswick (qui constitue plus de 770 000 habitants au total), sont francophones. Au Canada, on constate l’existence de nombreux patois français régionaux. Il existe une distinction entre le français québécois, le français acadien et ce qu’on désigne par le terme «le français canadien». Bien que la langue française ne soit pas tout à fait la même en France et au Canada, de toute évidence, pour un francophone, l’immersion linguistique ne posera pas de problème dans ce pays accueillant.

Obtenir un visa pour partir vivre au Canada

La première chose à faire est de déterminer quel type de visa vous devrez demander auprès d’une autorité compétente. Il existe quelques types de visas pour une expatriation au Canada :

  • Permis de séjour temporaire (TRP) ;
  • Permis de résidence permanente (PRP) ;

Les TRP autorisent généralement une personne à s’installer au Canada pour une période allant jusqu’à 6 mois. On en distingue deux sous-types : entrée unique et entrées multiples. Ces visas se déclinent comme suit :

  • Visa d’étudiant ;
  • Visa de travailleur étranger temporaire ;
  • Visa de vacances-travail (destiné principalement aux jeunes spécialistes appartenant à la tranche d’âge entre 18 et 35 ans qui souhaitent découvrir plusieurs pays) ;
  • Visa touristique.

Les PRP (également connus sous le nom de «visas d’immigrants», vous donnent le droit de devenir un résident permanent du pays. Dans ce groupe, il existe plusieurs visas différents tels que le programme d’immigration des investisseurs, le programme de parrainage familial, le programme d’entrepreneur et bien d’autres. Si vous êtes un travailleur qualifié, dont les compétences sont recherchées par les entreprises canadiennes, vous aurez toutes les chances d’obtenir un permis de travail. Tous ceux qui s’apprêtent à immigrer au Canada devront s’acquitter des frais de près de 100 EUR lors du dépôt de leur demande de visa.

Assurance maladie pour les expatriés au Canada

Les frais relatifs à l’assurance-maladie sont généralement financés par le gouvernement canadien. Ainsi, chaque citoyen bénéficie d’une assurance médicale de base gratuite. Tous les citoyens et résidents permanents peuvent y accéder. Cela ne concerne pas pour autant les nouveaux arrivants qui devront couvrir les dépenses liées à l’assurance maladie eux-mêmes, à moins qu’elles ne soient prises en charge par l’employeur. Fait important : les soins dentaires ne sont pas couverts par l’assurance maladie. Par conséquent, aller chez le dentiste peut se révéler fort coûteux au Canada.

Scolariser ses enfants au Canada

Le système éducatif est l’une des fiertés nationales du peuple canadien. Ceux qui veulent s’installer en famille au Canada, vont sûrement apprécier la qualité de l’enseignement dispensé par les établissements éducatifs du pays. Au Canada, les enfants sont scolarisés à partir de l’âge de 5 ou 6 ans. Le cycle d’études obligatoires peut durer jusqu’à 16 ou 18 ans selon la province. Il existe des écoles publiques gratuites, aussi bien que des établissements scolaires privés. L’instruction à domicile est également une option possible. Si vous avez des enfants, vous pouvez contacter la commission scolaire locale après votre déménagement au Canada, pour savoir comment les inscrire à l’établissement voulu. Il en va de même pour les écoles maternelles.

Il existe un vaste réseau d’universités, d’instituts et de collèges réputés au Canada. Dans la plupart d’entre eux, le premier semestre débute en septembre et se termine en décembre et le deuxième semestre couvre la période de janvier à avril.

Opportunités de carrière pour les expatriés au Canada

Qu’en est-il de la recherche d’emploi pour un expatrié installé au Canada ?

Le marché du travail local offre une multitude d’opportunités intéressantes, surtout aux expatriés. Nous tenons cependant à vous avertir qu’en vous installant au Canada, vous devrez faire face à une forte compétition dans le processus de recherche d’emploi. Mais il y a beaucoup de concurrence. Il existe certains domaines où la demande de travailleurs qualifiés est élevée. Il sera donc plus facile de trouver du travail pour les représentants de certains métiers. Les soins de santé, l’ingénierie, les télécommunications et la finance ne représentent qu’une partie des domaines d’activités en manque de main-d’œuvre qualifiée. Si vous maîtrisez l’anglais et le français à la fois, cela augmentera le potentiel de votre candidature aux yeux des employeurs canadiens.

Informations clés sur les impôts au Canada

La règle de base est telle que tout résident canadien (c’est-à-dire toute personne qui travaille au Canada et qui y passe plus de 183 jours sur une base annuelle) doit payer ses impôts au Canada. Cela concerne également les résidents canadiens dont les revenus proviennent de l’étranger. En ce qui concerne les non-résidents qui travaillent au Canada et dont la durée de séjour est inférieure au nombre de jours précisé, eux aussi seront soumis au régime fiscal canadien. Dans ce cas-là, les impôts ne concerneront que les revenus touchés au Canada.

Ceux qui sont déterminés à immigrer au Canada, devront payer deux types d’impôts :

  • L’impôt fédéral (le taux d’imposition unifié qui dépend uniquement du montant des revenus),
  • L’impôt provincial (le taux d’imposition varie en fonction de la région géographique du pays).

À titre indicatif, en 2018, le taux d’imposition fédéral constituait 15 % pour tout travailleur dont les revenus ne dépassaient pas le montant de EUR (46.605 $), et 20,5% pour les résidents canadiens aux revenus supérieurs à 41.611 EUR, mais inférieurs à 83.221 EUR (93.208 $).

Au Canada, l’impôt sur le revenu est progressif, ce qui implique que plus le revenu est important, plus le taux d’imposition sera élevé.

Marché immobilier canadien en 2020

Cela va sans dire qu’un grand nombre de personnes venant des quatre coins du globe sont attirés par le Pays de Mille Lacs. Quel est le loyer mensuel moyen au Canada ? Voici la question que se pose chaque personne songeant sérieusement à la possibilité d’une expatriation au Canada.

Comme dans tout autre pays du monde, en partant vivre au Canada, vous pouvez louer ou acheter un bien immobilier. Notons que les lois canadiennes régissant le domaine de la propriété immobilière autorisent les non-résidents et les résidents temporaires du pays à acheter un logement sur le territoire canadien au même titre que les citoyens. Cela ne vous aidera pas pour autant à obtenir un titre de résidence permanente.

Si vous êtes intéressé par la situation sur le marché de la location en 2019, à titre d’exemple, nous fournissons ci-dessous quelques chiffres clés pour vous donner une meilleure idée du loyer mensuel moyen dans les villes canadiennes jouissant d’une popularité accrue auprès des expatriés, et surtout, dans les villes où il fait bon vivre au Québec. D’ailleurs, selon les données recueillies en 2019, c’est au Québec qu’on trouve les loyers les moins chers au Canada.

S’installer à :Appartement à 1 pièceAppartement à 2 pièces
Ottawa (capitale)975 €1165 €
Toronto (l’Ontario)1130 €1310 €
Vancouver (la Colombie-Britannique), l’une des villes les plus chères du Canada1700 €2330 €
Montréal (le Québec)680 €720€
Blainville (le Québec)611 €725 €
Sherbrooke (le Québec)535 €715 €
Mirabel (le Québec)700 €780 €
Deux Montagnes (le Québec)700 €800 €
Trois-Rivières (le Québec)450 €530 €
Ville de Québec500 €735 €
Saguenay (le Québec)360 €540 €

Coût du déménagement au Canada en 2020

Le coût du déménagement au Canada varie en fonction de la partie du pays dans laquelle vous souhaitez vous installer, puisque le territoire canadien est immense. Si vous envisagez de partir vivre au Canada en 2020, gardez à l’esprit que les frais de déménagement dépendent du volume de vos articles et de la distance qu’il faudra parcourir entre votre ancien domicile et votre nouveau lieu de résidence.

La plateforme d’Eurosender vous proposera automatiquement le moyen le moins cher de transporter tous vos articles au Canada, qu’il s’agisse d’un déménagement au sens classique ou d’une expédition de vos bagages. Pour savoir quel budget il faut prévoir pour acheminer vos affaires du point A au point B lors de votre déménagement au Canada, vous n’avez qu’à mesurer les dimensions de votre envoi emballé (il peut s’agir d’une ou de plusieurs boîtes en carton ou d’une palette) et nous contacter pour demander une offre individuelle.

Nos spécialistes reviendront vers vous avec l’offre la mieux adaptée à vos besoins. Eurosender propose également des à des prix avantageux. Un autre service populaire auprès de nos clients lors d’un déménagement international est la livraison par un camion dédié. Cette option vous permettra d’avoir une camionnette entière réservée à votre nom pour transporter tous vos objets à la .

Coût de la vie au Canada

Le coût de la vie au Canada dépend en grande partie de la ville choisie. Avant de partir vivre au Canada, il serait raisonnable de lire un maximum d’informations sur la province dans laquelle vous voudriez déménager. Comme partout dans le monde, les prix divergent à la campagne et dans les villes. Pour ce qui est de la vie quotidienne, la plupart des Canadiens consacrent la moitié de leur revenu net aux dépenses telles que le loyer, les vêtements, la nourriture, l’assurance. Les frais liés au logement et aux services publics représentent la plus grande partie du budget. Il est donc crucial de trouver un logement abordable pour s’installer au Canada. Il serait une bonne idée d’estimer le montant de votre futur salaire une fois que vous aurez immigré au Canada.

Conduire un véhicule avec un permis étranger au Canada

Vu que le Canada s’étend sur un grand territoire, la majorité écrasante des citoyens se déplacent en voiture. En ce qui concerne les nouveaux arrivants, ils peuvent choisir entre deux options.

  • Après avoir réussi votre expatriation au Canada, vous pouvez obtenir un permis de conduire local. Ainsi, vous serez autorisé à conduire dans toutes les parties du Canada. Le permis de conduire est délivré par les autorités locales de la province dans laquelle vous résidez. L’examen de conduite comprend une partie écrite et un ou deux examens pratiques.
  • Pour conduire au Canada, vous pouvez également utiliser le permis délivré par les autorités de votre pays d’origine. Il est pourtant nécessaire d’être titulaire d’un permis de conduire international (IDP). Vous pouvez l’obtenir dans votre pays. En règle générale, la procédure d’obtention de ce permis n’est qu’une simple formalité pour ceux qui détiennent déjà le document délivré par l’autorité responsable de leur pays. Il suffit de remplir le formulaire de demande. Votre permis de conduire international doit être traduit à la fois en anglais et en français.

Outre un permis de conduire, il est également obligatoire d’avoir une assurance automobile. Soyez attentif lorsque vous choisissez une formule d’assurance. Il est important de comparer différentes options pour comprendre ce qui est couvert et ce qui ne l’est pas. Le fait de contacter quelques compagnies d’assurance locales pourrait vous faciliter la tâche. Cela vous permettra également de choisir la formule optimale en termes de coût.

Le Canada, un véritable eldorado pour les expatriés ?

Le Canada est en tête du classement des pays où il fait bon vivre aux yeux des expatriés. Le pourcentage des ressortissants étrangers ayant décidé de faire du Canada leur nouveau domicile a dépassé la barre des 21 %. Les Français sont de plus en plus nombreux à partir vivre au Canada tant pour les études que pour le travail. Ils représentent actuellement plus de 2,3 pour cent du nombre total d’expatriés s’étant installés au Canada. Parmi les autres nations les plus représentées sont les ressortissants indiens, philippins, chinois, syriens, américains et pakistanais. Les ex-citoyens nigériens, britanniques et irakiens eux aussi sont fort présents dans ce pays ouvert sur le monde.

Cela va sans dire que chaque personne qui prend la décision d’immigrer au Canada veut apporter un maximum d’objets personnels lui rappelant son pays natal et son ancien domicile avec elle. La nostalgie est une étape inévitable pour la majorité écrasante d’immigrés. Quel que le pays où vous habitez actuellement, Eurosender est là pour vous aider à réaliser votre rêve et à vous installer au Canada en vous proposant les tarifs les plus abordables pour le transport de vos bagages, effets personnels, appareils électroménagers et meubles vers votre nouvelle adresse. Nous ferons tout notre possible pour que votre déménagement au Canada se passe sans accroc.

Avis de non-responsabilité : les informations sur l’expatriation au Canada fournies dans cet article ont été recueillies à partir de ressources crédibles uniquement à titre de renseignement. Étant donné que le cadre législatif et le contexte économique du pays sont susceptibles de changer, le contenu de cet article pourrait être modifié au fil du temps. Bien que nous nous fassions tout notre possible pour vous fournir des informations correctes et à jour, Eurosender ne sera pas tenu responsable des données inappropriées, incomplètes ou inexactes. Certains liens mèneront à des sites Web externes. Eurosender n’acceptera aucune responsabilité pour les matériaux, produits ou services qui échappent à son contrôle